« Eric Simard nous a dit qu'un livre attendait chacun de nous, un jour, sur une étagère... !!! »

ERIC_SIMARD

Dans le cadre de la liaison CM2-6ème, les élèves du collège de Soufflenheim et de l’Institution Sainte-Philomène ont reçu Eric Simard, auteur du roman « La femme noire qui refusa de se soumettre, Rosa Parks », sélectionné pour le prix national de lecture des Incorruptibles 2009.

Eric Simard a le parcours de vie d’un être mû par ses passions. Il a d’abord rêvé d’être basketteur professionnel avant de devenir ingénieur biochimiste. Mais travailler sur les molécules l’a très vite lassé, il a alors créé des ateliers culturels en prison et commencé à s’évader à travers les mots, les histoires pour devenir un écrivain proche de son lectorat comme l’a fait remarquer un élève «  Il a demandé notre prénom et a personnalisé les dédicaces pour chacun de nous ».

Les élèves de l’institution l’ont accueilli au CDI dans la reconstitution du bus réalisé par les 6C, ce bus dans lequel Rosa Parks a refusé de se lever pour laisser sa place à un Blanc.

En suivant le point de vue de l’auteur, à savoir la narration par les différents sourires de Rosa, les élèves de 6B ont mis en scène de façon très émouvante l’histoire de celle dont le Révérend Jesse Jackson a dit lors de son décès en 2005 : « Elle s’est assise pour que nous puissions nous lever ».

D’évidence, courage et respect sont les maîtres mots de l’œuvre d’Eric Simard.

Eric Simard  a  évoqué en particulier son besoin d’exprimer ses émotions en toute liberté, sa curiosité des êtres et du monde nourrie par des rencontres et des voyages, ses sources d’inspiration, sa méthode de travail, sa soixantaine de carnets noircis de notes prises au hasard de ses déplacements. Avec pudeur et simplicité, il a fait passer le message sur le bonheur de lire et d’écrire. Quelques réflexions d’élèves ont émergé à ce sujet: "Il parle avec passion de ses livres",-"Il m'a donné envie de lire ses autres romans, surtout ceux qui parlent de fantastique, je vais les emprunter au CDI"-"Même si je ne suis pas un grand lecteur, il nous a dit qu'un livre attendait chacun de nous, un jour, sur une étagère... j'ai donc toutes mes chances!".

Cet écrivain au contact si chaleureux a fait de chaque rencontre un moment unique et privilégié pour l’élève, en enrichissant le dialogue par l’apport de documents iconographiques, notamment l’explication du choix des illustrations de son épopée celtique « Le souffle de la Pierre d’Irlande » 

Pour reprendre l’expression de Daniel Pennac, ce travail de collaboration entre professeurs des écoles, enseignantes de français, documentalistes a été, « non un travail de gardiens mais un travail de passeurs de livres » et nul doute qu’Eric Simard a ouvert pour plus d’un élève le chemin vers une bibliothèque ou une librairie.